Partagez | 
 

 La mort et la résurrection d'un Daeva.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heathlyn
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: La mort et la résurrection d'un Daeva.   Ven 14 Aoû - 20:26

Tout d'abord, un Daeva est immortel, ce dernier ne peut donc pas mourir de vieillesse. Il n'est cependant pas invincible, loin de là, il peut néanmoins ressusciter grâce à un obélisque ou un kisk qui récoltera l'ether du Daeva et le rassemblera afin de lui redonner vie.


Attention, un Daeva peut aussi mourir définitivement, il peut aussi être amoindri dans certaines zone qui vont être décrite ci-dessous.

Pour commencer, un Daeva est fait d'ether, ce qui le tient en vie et lui permet de ressusciter est son essence vitale. Ainsi pour qu'un Daeva meurt définitivement, il faut détruire son essence vitale, pour cela, il y a plusieurs méthodes :

- La première serait de détruire complètement ou presque le corps d'un Daeva avec une arme ou un sort d'ide ou de drana. Sachant que le cadavre d'un Daeva reste sur place quelques minutes avant de se dissiper.

- La deuxième est similaire, si ce n'est que la puissance du  coup de l'arme d'ide ou de drana ou du sort d'ide ou de drana doit surplomber la puissance du Daeva ou alors que ce dernier soit à bout de force.

- La troisième serait de tomber dans le vide abyssale, dans ce cas on ne peut même plus vraiment parler de mort, personne ne sait ce qu'il s'y trouve, dans tout les cas, c'est tout comme.

- La quatrième est cependant plus aléatoire, suivant la zone où le Daeva se trouve, voici une explication :

La résurrection dépend de comment circule l'ether, les forteresses, où qu'elles se trouvent permettent à l'ether d'une faction (du moins d'Asmodae et Elyséa) de bénéficier de cet effet.

Ainsi, même si une zone ne possède pas d'ether ambiant, le fait de contrôler une forteresse permet une résurrection.
Attention les forteresses ennemis possèdent quand à elle l'effet inverse, même dans une zone où l'ether est excellent, si votre faction n'en possède pas, la résurrection peut se montrer plus problématique.

J'enchaîne donc sur le fond de l'explication, les séquelles de la résurrection ou l'éventuelle mort.

Les séquelles vont varier en fonction de l'ether ambiant présent dans la zone où est mort le Daeva, ces dernières étant répertoriées de la sorte :

- Ether ambiant excellent : Tout les endroits où un Daeva peut voler.
Petit exception des abysses, qui se sépare en trois parties, bien que l'ether soit excellent, les séquelles sont moindre si notre faction posséde deux forteresses dans la strat, elles sont moyennes si nous en possédons une et elle sont lourdes si aucune n'est possédée. A savoir que le débarcadère de Terminon et la forteresse de Primum comptent comme une forteresse.

- Ether ambiant bon : Tout les endroit en Asmodae et en Elyséa, la ville de Kamar à Sarpan, la partie la plus proche des forteresses des factions en Gelkmaros  et en Inggison, et enfin dans une forteresse sous le contrôle de notre faction.
=> Les séquelles sont moindres dans ces zones, une possible perte de mémoire et une sensation de poids, de lourdeur ou de mal être minime.

- Ether ambiant moyen : La partie au centre de Gelkmaros et Inggison ainsi que les alentours de Kamar.
=> Les séquelles sont un peu plus importantes dans ces zones, la perte de mémoire peut être plus étendue et le mal être est plus pesant.

- Ether ambiant absent : La partie proche des forteresses en Gelkmaros et Inggison et le reste de Balauréa.
=> Les séquelles peuvent être lourdes, une grosse perte de mémoire voir même une amnésie, dans certains cas la résurrection peut prendre du temps ou même ne pas avoir lieu, les Daevas pouvant mourir définitivement.


Les kisks permettent de se faire ressusciter dans n'importe quelle zone, cependant il possède une durée dans le temps de six heures et un nombre limité de résurrection, il peut aussi se faire détruire.
Le kisk devra être joué normalement, c'est à dire que je personnage devra acheter lui même un kisk au marchand et le poser.
Toute pose de kisk est à signaler à un MJ.

La décision des séquelles sera en général décidée par les MJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mort et la résurrection d'un Daeva.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH
» [Ouvrage] Non-vie, non-mort : des racines, des avenirs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Préambule :: Informations générales :: Roleplay-
Sauter vers: