Partagez | 
 

 [Balaur] Nylren Alarys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: [Balaur] Nylren Alarys   Dim 5 Juil - 1:30

Nom : Alarys
Prénom : Nylren
Sexe : Féminin
Race : Balaur
Âge : 30 ans
Âge apparent : 19 ans
Etat : Dramata



Description physique :

[Forme Humaine]
La jeune femme semble avoir la vingtaine d'année, sa peau est très pâle, ses cheveux blanc argentée et ses yeux turquoise, légèrement scintillant, reflètent une apparence hors du commun pour ce qui semble être à première vue une Elyséenne.
Un tatouage trône sur son front, ressemblant à un oiseau déployant ses ailes.
Elle est d'une taille moyenne, sa silhouette étant plutôt fine montrant une constitution assez faible. Ses doigts sont tout aussi fins, et ses ongles forment une petite griffe. A partir de la base de sa nuque et tout le long de sa colonne vertébrale, un léger duvet blanc semblant former une crinière d'enfant montre son appartenance aux Asmodiens.
Elle semble accorder une importance à son apparence, en prenant grand soin.
Son bras droit est constamment camouflé sous des gants et des manches longues.

[Forme de Dramata]
Immense et majestueuse. Ses écailles sont dotées d'une teinte turquoise, et son cuir se veut bien plus sombre, se rapprochant du noir. Ces deux couleurs recouvrent tout son corps jusqu'à ses ailes. Une longue et douce crinière blanche comme la neige prend forme de sa nuque jusqu'à sa queue, recouvrant tout son dos.
Mais cette impression ne persiste jamais bien longtemps, suite à la forte présence d'Ide qui l'entoure, comme si elle en était elle-même constituée.
En sa présence, on sent l'éther et le drana se fait absorber, consumer, ne provoquant qu'une sensation de malaise et fortement désagréable.




Description mentale :
D'un naturel très curieux et plutôt calme, Nylren aura du mal à aborder les autres suite à ses origines, mais se montrera plutôt sociable une fois la conversation abordée.
Passionnée de musique et plus particulièrement de violon, elle aime exprimer ses émotions à travers ses mélodies, qu'elle fait généralement partager dans des lieux publics.
Attentionnée envers ses amis et le monde où elle vit, elle cherchera à les protéger, quel qu’en soit le prix.
Elle déteste les mensonges, préférant à cela mes vérités même blessantes.

Depuis peu, elle semble vouer une haine sans faille pour l'humanité, allant jusqu'à purger cette race qu'elle ne voit que comme une souillure sur Atréïa.
Cette part d'elle se montre constamment en présence d'Asmodiens, d'Elyséens, ou de Réians, mais qu'en est-il en dehors de cela ? Rare sont ceux qui peuvent dire jusqu'à quel point elle a changé.



Histoire :



Un passé révolu

Nylren provient d'un futur alternatif, dans ce dernier elle est née d'un père Asmodien et d'une mère Elyséenne. Sa chevelure et son regard provient de son père, le reste de sa mère.

Celle-ci avait fait partie d'une expédition élyséenne en Asmodae à Morheim, qui s'était soldée par un échec. Elle avait été grièvement blessée et avait fui le combat, espérant revenir par une faille. Malheureusement pour elle, ces dernières s'étaient refermées.
C'est non loin du village d'Alsig qu'elle fut retrouvée par un Asmodéen plutôt curieux. Voyant cet être à l'allure fragile étendue au sol dans une mare de sang, il se décida à la capturer plutôt qu'à la tuer.
Il l'hébergea en secret chez lui, et sa curiosité ne cessa de croître envers la femme.
Il traita ses blessures, et conscient qu'elle ne pouvait prendre aucun risque sans kisk à proximité, il retarda chaque jour un peu plus le moment où il devait la confier à l'Armée Asmodienne.
Tous deux échangèrent de longues discussions sur leur culture, la politique de leur pays. Parfois le désaccord se muait en colère chez l'un des deux, et finissait par s'ignorer pendant quelques temps. Mais l'homme arrivait de moins en moins à se résoudre à la livrer.
Il finit donc par la laisser libre, mais celle-ci refusa de rentrer chez elle. Elle semblait apprécier ce milieu où chacun peut s'élever par ses propres moyens, par son propre mérite, son dévouement à la nation.
L'homme décida alors de continuer comme il l'avait fait jusqu'à alors, espérant que personne n'en sache rien. Cependant, ses espoirs furent vains, car rien n'échappe à la Cour de l'Ombre. Et l'un de ses agents vint lui rendre visite, l'accusant de trahison.
Néanmoins, l'élyséenne se montra à ce moment, et affirma qu'il n'en était rien. Elle supplia une chance de montrer son dévouement à la cause Asmodienne, en échange de la grâce de son sauveur.
C'est alors elle qui trahit les siens, révélant ce qu'elle savait sur Elyséa à la Cour de l'Ombre, puis par la suite, combattant contre les Balaurs dans des missions périlleuses.
Ainsi, elle put rester au côté de cet homme qui l'avait sauvé et d’une fille qu’il avait eu d’une précédente union : Kourai. Avec le temps, ils donnèrent naissance à une jeune fille, qu'ils nommèrent Nylren. Sa mère lui donna son nom de famille, Alarys. Tout quatre avaient leur foyer au village d'Alsig.

Très tôt la jeune enfant se dédia à la musique, plus particulièrement au violon. Sa mère veillant à lui enseigner, elle y passa le plus clair de son temps.
Durant l'initiation de la musique, sa mère était calme, patiente, et faisait son possible pour qu'elle puisse apprécier son instrument.
Au fil de sa progression, quand la technique devenait plus importante, délicate et difficile, elle était plus intransigeante, ne pardonnant aucune erreur et lui faisant recommencer la mesure jusqu'à ce qu'elle surmonte sa difficulté.
La musique vint apaiser l'âme de Nylren, car c'était dans ces moments d'isolement qu'elle se sentait sereine, loin des mauvais regards des autres de par son origine.
Dans ces moments de solitude, sa demi-sœur venait parfois lui apprendre les valeurs asmodiennes, et bien qu’elle semblait ne pas être très appréciée de celle-ci, il n’en était rien pour Nylren.

A ses 19 ans, elle anima pour la première fois une salle, dans un petit concert où elle fut mise en avant.
Lorsque la dernière mesure se termina, que la dernière note vibrante sous l'effet d'un vibrato disparut dans un silence, qui fut brisé par des applaudissements hésitants, la jeune violoniste comprit que ses entraînements rigoureux et difficiles avaient portés leurs fruits, et rien ne pouvait lui ôter la satisfaction qu'elle avait à ce moment précis : ce sentiment de joie, d'accomplissement mêlé à la fatigue du morceau qu'elle venait de réaliser.
C'est aussi à ce même instant qu'une lumière d'un blanc terne éclaira la pièce, une paire d'ailes grise apparurent dans le dos de la jeune Nylren.

Elle voulait maintenant faire davantage ses preuves aux yeux de tous de son engagement envers la Nation. Son père lui apprit la rigueur, le comportement qu’elle devait avoir, ainsi que tout ce que légionnaire se doit de savoir. Après quelques temps à cet entraînement, elle emporta son instrument, et alla se présenter à l'Armée Asmodienne en tant que barde, faisant part de son désir de la rejoindre pour servir sa nation, et prouver sa dévotion à la cause Asmodienne.

Voulant trop en faire, elle entraîna la mort accidentelle d'une autre sang-mêlée, bien que cela lui apporte des problèmes d'envergure, elle réussit à en tirer profit pour rencontrer les dirigeants de son pays, et en découvrir un complot passé. Le révélant alors au grand jour elle acquit secrètement une place dans la Cour de l'Ombre.
Jouant alors sur ses relations, ses compétences et des demi-vérités, elle révéla l'existence de traître au sein d'Asmodae. Bien que sa couverture finit par être révélée, elle fut alors nommée Juge de l'Ombre et officiellement reconnu comme membre de la Cour de l'Ombre.
Elle travailla avec acharnement pour la paix entre Elyséa et Asmodae, qui se solda par un échec suite à une erreur de sa part.
Destituée de son rang, et décidant de s'exiler, elle prit le temps d'apprendre auprès des esprits et de divers nomades.
Finalement, elle décida d'aller sauver l'une de ses plus précieuses amies, enfermées au sein d'Elyséa. S'alliant alors avec des forces non-vivantes, elle réussit son objectif mais libéra un mal plus grand encore avec ses coéquipiers, précipitant la fin d'Atréia.

Désormais, elle ne cherche qu'à réparer son acte, sans pour autant regretter quoique ce soit.


Un futur en ruine

Alors que le monde tombait en ruines, qu'Elyséa et Asmodae se faisait détruire par l'Esprit de l'Apocalypse, Nylren regagna Pandaemonium.
Elle assista au macabre massacre de l'entité, mais elle avait déjà un plan pour sauver ce qui pouvait encore l'être.
Rapidement, elle alla aux bureaux de la Cour de l'Ombre et fouilla la salle de l'ancienne dirigeante. Elle fouilla sans retenue, à la recherche d'un objet précis... et ne put retenir un sourire en le trouvant : l'emblème empyréen. Un traître le lui avait remis, et l'avait laissé en pièce à conviction à la Cour de l'Ombre.
Une fois cela finit, elle ressortit pour se rendre à Gelkmaros. Néanmoins, elle avait passé déjà trop temps dans cette brume de drana générée par l'esprit. Son corps en avait trop absorbé, et sa vie se voyait grandement réduite.
Elle traversa le portail juste avant de perdre connaissance.

A son réveil, les asmodiens prenaient soin d'elle, mais lui firent comprendre qu'elle n'en avait plus pour longtemps. Elle demanda alors à être seul et appella Xénorion, son esprit de feu.
Elle s'excusa de ne pas avoir pu tenir sa promesse, de ne pas avoir pu sauvé Atréïa et de manquer de temps pour son plan. Ce dernier répliqua qu'il y avait encore un moyen. A l'inverse de tout spiritualiste, l'invocateur allait prendre l'éther de l'esprit, pour restaurer ce dernier, les reliques de Siel seront employées.
Ainsi, l'accord fut scellé, et Nylren s'absenta.

Brandissant l'emblème empyréen, elle infiltra les forteresses balaurs de Gelkmaraus pour s'approcher des reliques de Siel et régénérer son esprit.
Puis, elle allait à divers lieux comme Silentera, ou en Inggison pour en apprendre plus sur les défenses ennemis, leur nombre et la localisation des Reliques de Siel. Car leur créatrice était la Seigneur Empyréenne du temps.. Avec plusieurs de ces artefacts, il était possible d'altérer le temps, de le remonter... jusqu'à un passé plus agréable. Tel était son plan...

Près d'un mois s'écoula, puis elle revint faire part de son plan aux Asmodiens puis aux Elyséens.
Les premiers n'avaient plus aucun dirigeant, et les précieuses informations qu'apporta Nylren, ainsi qu'une lueur d'espoir, lui offrit le droit de diriger temporairement la nation. Après tout, elle devait avoir les pleins pouvoirs pour que ce plan puisse être mis au point.
Pour les seconds, elle organisa un conseil avec leurs derniers dirigeants. Ce dernier se déroula selon ses espérances. Bien qu'elle prit le temps de déformer une vérité. Ce n'est pas le drana en elle qui la tuera, mais l'usage des reliques. Mais peu lui importait de faire ce mensonge, ils se rendraient compte de la vérité trop tard, et ainsi elle s'assura qu'il s'agissait bien d'elle qui aurait les reliques. Elle pourra ainsi survivre plus longtemps, et être sûre que tout se déroule comme dans ses calculs.

La veille du Conseil, l'esprit avait fait son apparition en Inggison, mais encore trop faible pour agir pleinement. La course contre la montre venait de débuter, et tout s'accéléra.
Le lendemain du Conseil, Asmodiens et Elyséens combattaient ensemble contre les forteresses d'Inggison, pour une victoire rapide. Nylren put alors récupérer les deux fragments de la première relique et l'assembler.
Le soir venu, Silentera tomba sous la nouvelle Alliance et le Temple de Beshmundir fut détruit, la seconde relique fut ainsi récupérée.
Mais l'Esprit de l'Apocalypse se réveilla... et Inggison fut détruite. Il allait prendre la route de Gelkmaros puis Silentera, ce qui donna une longueur d'avance au plan de Nylren.

L'Alliance marcha alors en route de Sarpan et se reposa de ses précédentes victoires.
Une audience eut lieu pour discuter de la situation avec Kahrun, le Seigneur des Réians, et celui-ci accepta d'aider, en échange deux Réians iront aussi dans le passé, et l'Alliance se combattra en Tiamaranta pour ouvrir la voie vers la dernière relique.

Mais en attendant, Nylren et ses alliés se reposèrent en vue de se saisir du troisième artefact.

Le lendemain venu, ils se rendirent dans les anciennes ruines Jotun, ils affrontèrent six gardiens, dont deux leur posa des difficultés et Nylren usa des reliques de Siel pour abréger le combat.

Une fois en leur possession, ils se reposèrent à Kamar puis se rendirent au siège de Tiamaranta. L'assaut se poursuivit avec succès suite à l'aide des trois armées.
La dernière relique fut rapidement en leur possession et Nylren récupéra une dague balaur imprégnée de rancœur.
Mais au moment de fuir, Tiamat apparut et vint gêner la retraite. Kahrun et les autres armées se sacrifièrent alors pour couvrir le repli.

Le lendemain, c'est l'esprit de l'Apocalypse qui vint assiéger Sarpan.
Nylren et ses alliés eurent tout juste le temps de s'enfuir dans une autre trame temporelle.


La servante d'Apsu

[A découvrir IG, toutes les découvertes véridiques seront rédigées ici.]




Ce qu'on dit d'elle :

"L'égoïsme semble être son maître-mot, c'est peut-être pour cela que la traîtrise est son domaine de prédilection. Une demi-sang devrait savoir rester à sa place, et cette femme est un élément toxique pour Atréïa."
-- Éléonore Diana Annabelle Solaris.

"Nylren est l'une des amies les plus fidèles et les plus chères que je n'ai jamais eu. Elle a été là pour moi alors même que je lui ai tourné le dos, et n'a jamais faibli : et c'est à mon tour, aujourd'hui, de panser ses plaies avec l'onguent de l'amitié."
-- Konan.

"Je n'ai jamais vu une telle personne. Est-elle d'une robustesse sans faille, ou suicidaire à ce point ? Je l'ai vu à Gelkmaros, son corps semblait mourant, elle semblait menacer de perdre vie à tout instant... mais elle avançait, encore et encore. Sa marche n'était qu'une succession de plaintes douloureuses à en être insupportable. J'ai voulut l'aider, mais elle m'a repoussé avec les faibles forces qu'elle conservait."
-- Un membre de l'armée Asmodienne.


Est-ce que j'ai lu les divers règlements :




Dernière édition par Nylren le Lun 10 Aoû - 23:09, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathlyn
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   Dim 5 Juil - 23:35

Validé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   Mer 15 Juil - 2:56

Mise à jour de la fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   Mer 15 Juil - 12:36

Mise à jour du BG : second chapitre terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   Dim 19 Juil - 1:16

Mise à jour du BG : nouvelle origine découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   Dim 9 Aoû - 1:54

Mise à jour de la fiche combat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Balaur] Nylren Alarys   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Balaur] Nylren Alarys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Roleplay :: Registre des personnages :: Validés-
Sauter vers: