Partagez | 
 

 [Élyséenne] Éléonore Solaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanstria
Experte distinguée

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 21
Localisation : Nord

MessageSujet: [Élyséenne] Éléonore Solaris   Dim 5 Juil - 13:35




Nom : Solaris
Nom de jeune fille : Helnea'Si
Prénoms : Éléonore Diana Annabelle
Race : Élyséenne
Âge : 83 ans
Âge lors de l'Ascension : 27 ans
Sexe : Féminin
Etat : Daeva





Description physique :

"L'apparence est impérative au peuple Élyséen, c'est une force non-négligeable qui fait de nous le peuple supérieur."

Éléonore se distingue premièrement par ses atours chics et élégants  mais surtout par sa grande taille. Ses tenues étant principalement composées de robes à la manufacture bourgeoise et de haute-couture présentent aisément sa catégorie sociale. Ladite tenue dessine relativement bien le corps de la jeune femme du fait qu'elle ne porte presque aucune tenue ample. C'est d'ailleurs grâce à cela que vous pouvez remarquer une finesse évidente, dissimulant même une certaine sveltesse sans entrer dans la maigreur.  Elle se vétit d'atours aux couleurs claires, vermillions voir bleutés, de sorte à imposer sa présence aux yeux de tous. Il faut dire qu'elle représente un certain idéal Élyséen ne serais-ce que par sa stature infaillible ou par cette apparence irréprochable. Elle présente d'ailleurs aisément sa famille et semble vouloir inspirer l'intimidation, c'est d'ailleurs également remarquable sur son visage. Un visage d'une symétrie rare et parfois intriguante, même cette symétrie semble artificielle. Les rares fois où elle posera son regard sur vous, un regard présentant des teintes bleutées incroyablement claires se fait remarquer. Aucun défaut de guerre ou de vieillesse n'interrompt l'harmonie des traits de son faciès qui, quant à lui, se distingue d'un air hautain presque constant. Une arrogance qui semble couplée à une certaine taquinnerie qui souligne un fin côté mystérieux. Son visage aux traits fins prône une teinte globalement hâlée propre aux Élyséens, même si plus claire que la plus part, s'harmonisant d'ailleurs avec celle de sa cheveulure. Il est dit que les blondes ont une carnation plus claire, ces mots conviennent parfaitement à Éléonore. En effet elle présente une longue crinière blonde bien libérée et coiffée de sorte à distinguer un équilibre parfait et quelques boucles tombant sur ses épaules et dans son dos. Elle laisse cette coiffure orner son visage comme pour rappeler une touche extravagante et distinguée derrière son apparence froide et neutre. Globalement, Éléonore sera une femme n'inspirant pas vraiment la confiance et sera généralement mal vue par le bas peuple, et appréciée par la noblesse.





Description mentale :

"L'esprit saute aux yeux de tous et ils s'en contentent. Ce qui distingue l'intellect, c'est la faculté de percevoir, d'examiner et de manipuler jusqu'à l'âme."

Des mystères prônent autour de l'Élyséenne, en particulier sur son âme. L'on dit qu'il est facile de connaître les qualités de l'esprit mais il est plus complexe de connaître celles de l'âme, ces mots vont parfaitement à Éléonore.
La Dame est un symbole de calme et de réflexion, privilégiant les bonnes paroles aux affrontements sanglants. Elle voit d'un mauvais œil les combats et duels mais n'y tournera pas le dos dans les cas extrêmes. L'on remarque également chez elle une grande gentillesse envers les personnes de confiance, n'hésitant pas à se priver pour le bonheur des autres. Cependant il est très rare qu'elle apprécie réellement quelqu'un. En effet Éléonore est très élitiste et n'hésitera pas à mépriser ceux qui, à son sens, ne sont pas dignes de sa présence. De plus même au sein de la noblesse elle se montre sélective en hésitant pas à sa cacher derrière un masque d'hypocrisie pour parfaire sa réputation tout en manipulant son interlocuteur. La manipulation est son domaine parmis tant d'autres et celui-ci se couple à ses bonnes capacités d'observatrice qui sont à eux seule une véritable source d'informations. Elle est relativement pragmatique même s'il est dit qu'elle porte quelques références à Aion de temps à autre. Des qualités d'esprit simples à découvrir et qui font d'elle une personne agréable à vivre même si non-appréciée des personnes qu'elle-même n'apprécie pas. C'est une femme droite autant dans sa stature que dans son esprit, n'hésitant pas à sacrifier énormément pour sauvegarder sa réputation qui fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui : une noble influente et une personnalité importante d'Élyséa.


● Personnel :

Éléonore est une femme relativement pragmatique, ne croyant que ce qu'elle voit. Un trait qui se couple bien par son aspect observateur qui, il faut le dire, sera bien souvent une réelle source d'information. Ces fameuses informations étant décortiquées et évalués par l'intelligence d'Éléonore qui semble pouvoir déduire de grandes choses à l'aide de peu. En effet cette blonde est maligne, ce qui n'est pas toujours un avantage en vue de sa psychose. Il faut dire que ses traits psychologiques en volent quelques uns à la psychopathie, qui décuple alors ses émotions vis à vis des choses sur lesquelles elle prête son attention. Dotée d'une mémoire photographique, la jeune femme semble prêter attention aux moindres détails et les garder en mémoire. Ce qui d'ailleurs laisse bien souvent ses interlocuteurs s'interroger sur l'influence de la couleur de sa crinière sur son cerveau. Il est important de souligner que cette femme sait se montrer à la fois impulsive et réfléchie, deux antonymes qu'il aurait été impossible de croire en une personne, même si elle penche légèrement plus vers l'impulsivité. A l'instar de sa stature, Éléonore est une femme valeureuse à laquelle les peurs se comptent sur les doigts d'une main.


● Social :

Si Éléonore est légèrement impulsive, ce n'est rien face à sa susceptibilité. En effet la Dame est relativement susceptible même si elle cherche à le cacher. Un défaut qui se couple étrangement bien avec sa rancune presque aussi développée qui forment un ensemble relativement peu social. Ses airs hautains et arrogants sont également des facteurs qui font d'elle une personne émanant une mauvaise première impression, même si lesdits facteurs sont désharmonisés par une certaine taquinnerie qui lui donne à nouveau un côté contradictoire et mystérieux. Cette femme est un symbole de tromperie et de mensonge. Il faut dire qu'à ses yeux tous les moyens sont bons pour arriver à son but, un côté rénégat mêlé à ses manies moqueuses. En effet elle semble très souvent se baser sur l'ironie et sur la moquerie lorsqu'elle cherche à exprimer son mécontentement. Si bien-sûr les mots ne suffisent pas, elle arbore un côté brutal inattendu qui ne semble pas avoir de limites. Elle est convaincue d'avoir toujours raison et sera prête à tout pour prouver ce qu'elle prétend, ce qui d'ailleurs soulève son narcissime et son arrogance qui peuvent parfois être énervants. Éléonore semble avoir perdu toute trace de modestie, n'hésitant pas à se complimenter sur ses actions ou même à confirmer les éventuels compliments à son sujet. Elle veut avoir l'attention et la raison, des traits assurément liés à son égoïsme qui s'avère être bien partagé. D'une part elle sera égoïste sur ses possessions matérielles et envers les inconnus, d'une autre elle sera très altruiste de sa personne envers les quelques personnes qu'elle porte dans son coeur. C'est une femme sulfureuse basée sur le tactile, bien qu'uniquement avec les personnes proches d'elle, particulièrement valarn, son époux. La froideur monotone de son regard étant en harmonie à nouveau avec ses expressions faciales. Il faut dire qu'elle est peu expressive, une expression souvent volontairement caricaturale lorsqu'elle utilise la moquerie ou l'ironie. Malgré ses nombreuses qualités et ses défauts, Éléonore est d'une loyauté inébranlable et d'un grand professionalisme. Lorsqu'elle prête allégeance pour une cause, elle sera bien souvent la dernière à la trahir et ce, même en cas extrême. Globalement c'est une femme appréciée des personne qu'elle apprécie, intriguante pour les inconnus et crainte pour ses ennemis.






Histoire :

"Ce n'est pas en enfermant une lionne en cage qu'elle devient plus docile."

Éléonore vient d'un futur alternatif.

Fille ainée de la maison Helnea'Si et originaire d'un manoir de Verteron, la jeune Éléonore semblait vivre une vie des plus aisées. La jeune fille ne se lassait pas d'emmener son frère et sa soeur dans les jardins familiaux, les entrainant dans des jeux enfantins sous la douce chaleur solaire et la végétation prestigieuse de la région. Les dangers extérieurs semblaient lui être inconnus. En effet l'Élyséenne était en permanance couverte par ses domestiques et ses parents qui semblaient déjà avoir tracé la voie de l'enfant. Plus les années passèrent, plus les exigeances de ses parent étaient sévères. Ils ne cessaient de lui rappeler les nécessaires de droiture, de respect élémentaire et de perfection dans ses moindres gestes ou paroles. Éléonore était avide de liberté mais plus le temps passait, plus cette liberté s'éloignait. Suite à un mauvais investissement économique, l'entreprise familiale perdit une grande somme d'argent. Une perte frustrant davantage les parents d'Éléonore qui lui en demandèrent encore plus, chose qu'elle finit par refuser. Un refus qualifié d'inconcevable par sa mère qui l'enferma aussitôt dans une cage. Une pratique devenant de plus en plus fréquente malgré les cris et les pleurs de la jeune femme. Celle-ci se fit peu à peu frapper et enfermer à la moindre imperfection dans sa stature. Durant ces moments de solitude, elle remit tout en cause. En particulier les principes d'éthique, de tromperie et ses connaissances éthériques. En qualité de sorcière en herbe, la jeune femme commençait à manier les sources élémentaires pour se réchauffer lorsqu'elle se trouve enfermée dans sa cage. L'hypocrisie semblait être le seul remède, dès lors elle accepta tous les caprices de ses parents. Faisant mine d'être toujours en accord avec leur jugement, la jeune femme vit le mensonge comme une seconde nature. Suite à cela, le sadisme se prit d'elle, commençant à maudir le bonheur de ses propres parents en dépit du siens.


Les années passèrent, du haut de son socle elle semblait être l'archétype d'une femme parfaite. L'adolescence distinguant en elle des formes agréables, harmonisant la sveltesse de son corps et la pureté de sa peau. Une beauté appréciée qui accrut sa popularité auprès de la noblesse Élyséenne. Au Sanctum la jeune femme était reconnue pour l'excellence de ses notes et la droiture de sa stature. A ses vingt-six ans Éléonore acquit son diplôme de Sorcière confirmée. Elle souhaita fêter cela avec sa famille, rejoingnant la demeure familiale à vive allure. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir son frère et sa soeur dans cette maudite cage, ses parents hurlant de colère et de frustration pour des raisons qui l'échappaient et, lorsqu'elle demandit des explications, elle se fit enfermer dans la cage avec ses semblables. De longues heures passèrent, des heures qui semblaient une éternité, gouvernées par un silence morbide. Un bruit déstabilisa nos trois prisonniers, le bruit de la porte principale. Rien ne suivit ce bruit, les geôliers avaient même oublier de nourir leurs enfants encore enfermés. Plus le temps passait, plus la faim se fit ressentir, cependant Éléonore, son frère et sa soeur n'avaient toujours aucune nouvelle de leurs parents. Dans un moment de désespoir, celle-ci commençait même à ronger quelques morceaux de tissu ou de moquette. Plusieurs semaines plus tard, au jour de ses vingt-sept ans, l'Élyséenne était entourée des cadavres entâmant leur décomposition de son frère et de sa soeur. Les parents d'Éléonore étaient de retour. Et au moment de se plaindre de la poussière présente dans la maison, ils se souvinrent de la situation de leurs enfants. Très vite ils coururent vers la cage et virent le spéctacle macabre. La haine d'Éléonore pouvait se voir dans son regard qui fixait ses geôliers. A ce même moment, un étincellant flux de lumière argentée émanait de la jeune femme, dévoilant des ailes d'une blancheur radieuse dans son dos. Elle se mit à hurler et détruisit la cage dans un élan de rage en faisant appel à ses sortilèges pyrotechniques. Dans un rire nerveux et effrayant, elle plongea son regard dans ceux de ses parents et profita des flammes présentes pour lancer un nouveau sortilège instantané sur ceux-ci, les carbonisant totalement. Peu après ce théâtre macabre, celle-ci tombit dans l'inconscience. Ce n'est qu'au retour d'une domestique qu'elle reprit conscience, allongée dans son lit, une femme assise près d'elle. Ladite femme lui demandait ce qui était arrivé à sa famille, elle improvisa une histoire d'attaque Asmodéenne dans le manoir. Nul ne pouvait douter d'une femme aux principes aussi austères.


Éléonore devenait alors Baronne à la Cour d'Élyséa, tout en reprenant l'entreprise familiale à elle seule. Elle gagna une grande fortune dans la déportation des richesses de Verteron vers le Sanctum. Une fortune qu'elle dépensa en partie pour faire des recherches scientifiques et biologiques. Un nouveau but l'animait : réanimer son frère et sa soeur. Elle acquis alors de nombreuses connaissances dans le domaine des sciences, tout en continuant des entrainements réguliers de sorcellerie. Ses recherches furent un échec, les cadavres étaient bien trop pestiférés et décomposés. Ce fut une défaite économique et mentale pour elle, accentuant alors sa psychose. Cependant elle maintenait sa réputation et ne cessa pas une seule seconde ses recherches, des recherches cette-fois ci centrées sur l'Ether. Bien des années plus tard, l'Élyséenne se voua corps et âme pour aider son peuple suite à la disparition gouvernementale. Du moins, en apparence, elle cherchait réellement à devenir plus influente dans la Cour. Chose en partie réussie, sa réputation et sa gloire avaient grandement évolués durant cette période. Ce n'est qu'au retour de ces Hauts-Gradés qu'elle découvrit avec stupeur la trahison Empyréenne et leur destitution du pouvoir. Cependant elle souriait doucement, c'était l'occasion pour elle d'avoir une réputation forte auprès des Dirigeants qui désormais étaient accessibles, et elle se savait.


Contre toute attente, l'Élyséenne était ravie de la signature du traité de paix. En apparence elle semblait indifférente à cela. Ces Asmodiens allaient, avec leurs conflits et leur mentalitée déplorable, pouvoir donner sufisamment d'armes à Éléonore pour imposer sa présence au sein du Gouvernement. Ce qui d'ailleurs a été fait lors du Grand Bal annuel d'Élyséa, organisé par la famille du Dirigeant lui-même. C'est d'ailleurs ce même dirigeant qui, durant le bal, donna sa bénédiction familiale aux Helnea'Si.Une nouvelle très appréciée d'Éléonore qui pensait entrer à l'apogée de sa réputation. C'est d'ailleurs durant cette même période qu'elle entra officiellement au sein de l'instance scientifique, technologique et étherique d'Élyséa. Elle avait un quotien intellectuel hors-norme, mais à cette époque elle l'ignorait encore. Il n'était pas rare que la jeune femme se dirige dans la cave de sa Résidence, devant les macabres restes de ses défunts frères et soeurs, pour discuter avec eux. Elle savait qu'ils ne répondraient jamais, mais quelque part elle était rassurée de se confier même si à la mort. Même si surdouée, la jeune femme était instable et elle parvenait à contenir cette instabilité à travers les représentations mortuaires de son frère et de sa soeur.


Les mois passèrent et Éléonore était devenue une habituée à la Cour, proche du Gouverneur et des dirigeants notables. Sa réputation n'était plus à présenter, elle était connue de tous et convoitée pour ses richesses. Elle acquit rapidement le grade de Grand Mage au sein de l'instance et  commençait à avoir un pouvoir tout autre, celui de pouvoir expérimenter de nouvelles choses avec un budget quasi-illimité. Toutes ces idées et ses richesses lui firent découvrir ses réelles capacités intellectuelles. Dès lors tout devint différent, ses idées pouvaient prendre vie, ses idéaux et son zèle pour Élyséa pouvaient être se mise. C'est d'ailleurs cette richesse et cette réputation que convoitait la Duc Solaris, demandant Éléonore pour un mariage arrangé lui donnant, quant à lui, Richesse et réputation et, pour elle, le titre de Duchesse. Elle accepta rapidement et imaginait déjà les privilèges qui allaient lui être offerts. Elle tomba cependant devant un homme qui lui plaisait, au physique irréprochable et à la mentalitée hautaine.. Un homme qui lui ressemblait, et qui semblait d'ailleurs vouloir la comprendre.. Un homme pour lequel elle tomba rapidement amoureuse, le Duc Valarn Solaris.


Elle arrangea à Valarn une place au sein de l'instance et s'allia à lui pour expérimenter et étudier les phénomènes éthériques, technologiques et biologiques d'Élyséa. C'est notamment à eux que l'on doit l'apparition des Canon à éther améliorés et les pistolets éthériques. Devant de tels explois et une telle inventivité, le Gouvernement promu Éléonore et Valarn au titre de Hauts-Archimages, les chefs officiels de l'instance en question. Éléonore avait accès aux projets le splus secrets d'Élyséa, à tous ses laboratoires, à une infinité de connaissances et d'expériences.. C'est très vite qu'elle et sa moitié inventèrent de véritables abominations mêlant des animaux et des humains, des prototypes de mécha version Alpha et même des systèmes de Drana encore jamais vu jusqu'à lors. Élyséa était en plein essort et allait enfin pouvoir détruire son ennemi de toujours : Asmodae. En effet, le projet 897 était une création des anciens dirigeants de l'instance. Enfermée au plus profond du laboratoire de Théobomos, cette expérience était un fin mélange de plusieurs esprits élémentaires pour ne former qu'une seule antité éthérique. Il était trop instable pour être utilisé, mais Éléonore se voua particulièrement à cette cause et à son étude pour un jour se servir de cette création pour détruire Asmodae. Un idéal qu'elle aurait pu réaliser, si le temps ne lui avait pas fait défaut.


Le mariage avait été un succès, la Haute-Sphère d'Elyséa était présente et ce jour fut un jour magique pour Éléonore, devenant la Duchesse Solaris. Les Hauts-Archimages étaient devenus les personnalités les plus importantes d'Élyséa, ayant la confiance du peuple et la réputation au sein de la noblesse ainsi que du Gouvernement. Mais tout cela n'était que de courte durée. Lorsque les Liches recrutées par Nylren et les Forces Flamboyantes arrivèrent au laboratoire de Théobomos, tout a changé. Ils voulaient récupérer Konan Shirakawa, une récente prisonnière dans les geôles du laboratoire, mais ils ignoraient tout des horreurs cachées à l'intérieur de cet endroit malsaint.  Les Hauts-Archimages avaient envoyé quelques troupes éliminer les tribues nomades nuisibles à la réputation de l'instance et, c'est à cet instant, que tout s'est joué.. ils attaquaient le laboratoire. L'éthique avait disparu, toute pensée était voué à l'évolution, à la perfection. Valarn avait envoyé ses prototypes méchaniques tandis qu'Éléonore dirigeait ses abominations. De véritables créatures mythologiques mêlant moultes animaux ainsi que des méchanoïdes géants s'attaquaient aux assaillants qui réussirent cependant à profiter du manque de troupe pour pénêtrer la bâtisse. Ils parvinrent rapidement à récupérer la prisonnière mais, dans leur incroyable folie, brisèrent la barrière élémentaire formée pour contenir le projet 897.



"Si une seule vie vaut celle du peuple Élyséen, alors c'est à se demander qui dans cette histoire fut égoïste."
E. Solaris, observant la barrière se briser à travers un hollogramme.



La créature libérée, une asmodienne se sacrifia pour contrôler cette horreur, qui explosa rapidement le laboratoire.. Très vite, la folie des révolutionnaires avait causé la fin d'Atréïa et le second Cataclysm. Éléonore le savait, elle avait essayé de les prévenir, en vain. Dit-on qu'elle s'est réfugiée avec son amant à Iggison, où les survivants voit en ces derniers dirigeants l'espoir d'Élyséa.





Ce qu'on dit d'elle :

- « La Haute-Archimage ? C'est une personnalité incroyable, elle s'est vouée à Élyséa et sera notre salut. »
Élyséen survivant.

- « On dit qu'elle a assassinné l'assistante du Haut-Archimage, certains l'ont même entendu rire ce jour là.. »
Scientifique inquiet, anciennement au laboratoire de Théobomos.

- « Elle est un exemple pour le Peuple Élyséen, son cerveau est fascinant. »
Ancienne impératrice Élyséenne.

- « Elle est l'incarnation même de la corruption de l'humanité. Orgueil, narcissisme, égoïsme, manipulation... Elle ne voit son peuple que comme un moyen de parvenir à ses fins, s'estimant au-dessus de tout. »
Nylren, demi-sang asmodienne.

- « Éléonore a été là pour me soutenir dans des moments difficiles, et elle représente de fait une amie qui m'est chère. Elle a néanmoins été le facteur de très nombreuses douleurs, et même si le temps a contribué à la cicatrisation de mes plaies, pardonner ne signifie pas oublier. Et cela, elle le sait. »
Konan, Élyséenne du futur alternatif.

- « Je ne connais pas Élyséenne plus engagée qui ferait autant don de soi pour sa nation et pour son peuple... Tout comme je ne connais pas de femme aussi belle et intelligente que celle-ci ! Elle a un sacré caractère et tempérament... Mais cela fait partie de son charme si irrésistible. »
Valarn Solaris, son époux.



Est-ce que j'ai lu les divers règlements :










Annexes :

Aperçus in game :
Spoiler:
 

Éléonore lors du second cataclysme :
Spoiler:
 

Éléonore songeuse :
Spoiler:
 

Citations :

- « La différence entre un optimiste et un pessimiste ? L'un est un imbécile heureux, l'autre un imbécile triste. »

- « Le sceptique est le sadisme des âmes ulcérées. »

- « Tout sadisme semble la volonté délirante d'une impossible possession. »

- « La douleur est éternelle, la mort un moment. »

- « La douleur est fascinante, elle nous ouvre les yeux mais est également aussi puissante pour déformer la réalité que l'ivresse. »

- « La science présente beaucoup de danger, mais il faut lutter contre ces dangers non pas par moins de science mais par davantage de science, une science qui puisse aussi créer sa propre éthique. »

- « Toute science commence comme utopie et se termine en art. »



"Merci pour votre contribution."
E. Solaris à chaque fin d'expérience sur sujet humanoïde.


Dernière édition par Éléonore le Ven 17 Juil - 22:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Éléonore Solaris   Lun 6 Juil - 20:33

Texte bien écrit et agréable à lire, je valide ce personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathlyn
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Éléonore Solaris   Lun 6 Juil - 20:42

Niquel ! Je valide aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Éléonore Solaris   Ven 17 Juil - 23:22

Nouvelle mise à jour de la fiche perso...
Inspection en cours...

Je valide le changement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathlyn
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Éléonore Solaris   Sam 18 Juil - 15:28

Validé aussi, je trouve ça original et très amusant, j'ai hâte de voir ça à l'oeuvre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Élyséenne] Éléonore Solaris   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Élyséenne] Éléonore Solaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aion] La campagne élyséenne
» Quelques screen de ZOHRA mon AEDE élyséenne
» La compagnie Gilnéenne.
» LBP2 : Contenu de l'édition collector européenne dévoilé !
» Edition collector européenne confirmée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Roleplay :: Registre des personnages :: Validés-
Sauter vers: