Partagez | 
 

 [Élyséenne] Aurore Lockser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanstria
Experte distinguée

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 21
Localisation : Nord

MessageSujet: [Élyséenne] Aurore Lockser   Dim 19 Juil - 2:36


Voir l'image en grand
Thème musical






Nom : Lockser
Prénom : Aurore
Race : Élyséenne
Âge : 112 ans
Âge lors de l'ascension : 21 ans
Sexe : Féminin
État : Daeva

Fonction : Prêtresse au service du Clergé Élyséen.





Description physique :


« Vous pouvez regarder, fantasmer ou détester.. mais vous n'en aurez jamais rien. »  


Aurore a le physique typique d'une fille du Soleil, à commencer sûrement par une assez grande taille causée par des jambes relativement grandes. C'est sans-doute suite à cette taille qu'elle se distingue d'une sveltesse assurée, n'entrant certes pas dans la maigreur mais elle semble légère aux premiers coups d'oeil. Du haut de ses talons, elle prône un air ennuyé presque constant, mais ce qui attirera votre regard c'est sûrement cette crinère blonde ornant son visage. ladite crinière descendant à mi-dos vole quelques traits au platine tant sa teinte est claire. Une clarté lui valant une carnation tout aussi claire bien que légèrement hâlée comme l'habitude élyséenne. Une broche en forme d'aile est accrochée sur son oreille et s'harmonise bien souvent avec le reste de sa tenue lui donnant quelques airs bourgeois. En s'attardant sur les détails, on remarque la présence de tatouages notamment sous l'oeil gauche d'Aurore ou encore sur ses jambes qui désignent bien souvent des formes arrondies abstraites laissant croire à une fleur. Si vous croisez son regard, vous y verrez des teintes verdoyantes relativement claires qui se fondent parfaitement avec le reste de son apparence. Globalement, Aurore est une femme généralement bien vue au premier regard démontrant une certaine arrogance propre au peuple Élyséen, notamment à la noblesse.

Aurore est donc une femme au physique relativement plaisant qui n'hésitera pas à tout faire pour parfaire sa stature, accordant une grande importance à son apparence. Sa très légère voir inexistante musculature est sans-doute la preuve d'un acharnement quotidien pour garder cette carrure intacte. Il faut dire que rares sont les Élyséens à passer à côté d'Aurore sans la remarquer, tantôt en bien tantôt en mal, mais il ets clair qu'elle ne passe pas inaperçu. Si elle devait se vanter d'une chose c'est assurément de sa condition physique qu'elle semble apprécier et il n'est pas rare qu'elle y fasse allusion dans des élans de "modestie". Pour ceux qui s'attardent au mieux sur les détails, ils pourront même distinguer un maquillage très léger des lèvres qui permet de se fondre naturellement avec son teint tout en donnant de la profondeur à son visage. Tout ce qui est certain, c'est qu'elle accorde une grande importance à son physique et l'apprécie tel qu'il est.





Description mentale :


« Je n'aime pas les personnes trop curieuses. »


Aurore est une femme privilégiant de loin la diplômatie aux affrontements sanglants. Cette dernière n'appréçiant par spécialement les combats ou autre occupations guerrières et militaires. On pourrait la croire pacifiste mais il n'en est rien : Elle voue une haine profonde envers les Asmodiens et le fait savoir librement de part ses sous-entendu ou par des phrases plus directes. Elle prône une apparence ennuyée presque constante  qui fait d'elle une personne étrangement intriguante. Derrière des airs légèrement hautains se cachent une arrogance amusée et une taquinnerie certaine qui peut en énerver certains comme en amuser d'autres. Elle a sa propre vision des choses et n'hésite pas à en faire part lors des moultes discussions pouvant en découdre. Des échanges qu'il est aisé de maintenir avec Aurore bien qu'elle laisse de temps à autre quelques silences en dire long sur ses pensées. Il est d'ailleurs impossible de savoir ce qui passe derrière la tête de cette blonde qui cache bien son jeu comme la noblesse le veut, mais c'est cette légère arrogance qui peut la rendre agréable à vivre et faire d'elle une personne relativement intéressante.

Comme dit plus tôt, elle a sa propre vision des choses, notamment de la noblesse qu'elle ne pense pas mériter. En outre sa condition de Daeva et sa longévité ont fait d'elle une personne assez ouverte d'esprit et ouverte au monde, elle ne se considère pas supérieure à quiconque cependant elle pense que la Haute-Sphère est méritante, et par conséquent au dessus d'elle. Une humilité bient rompeuse puisqu'elle a un petit côté narcissique et égoïste qui se fait ressentir de temps à autre, sans entrer dans l'excès bien entendu. Elles peuvent notamment se faire ressentir dans ses mimiques nobles bien qu'assez rares ou par sa difficulté à faire don de soi. Car oui là est son véritable maux : la timidité. Elle est relativement peu confiante envers les autres et n'osera pas trop en dire sur elle, pensant qu'il s'agira tôt ou tar d'armes qui se retourneront contre elle. Cependant elle est ouverte aux autres et à différents courrants de pensée, montrant un certain aspect psychologue à cette Clerc. Quoi qu'on en dise, Aurore est une femme loyale et franche qui n'hésitera pas à sous-entendre son avis sur une personne ou un fait tout en restant dans les habitudes élyséennes, notamment dans le cadre de la noblesse. Mais c'est cette franchise qui fait d'elle une personne légèrement à part et souvent apprécié par ses frères nobles.

Loyaliste dans l'âme, la jeune femme se voudra d'être un exemple pour Élyséa tout en restant ancrée dans sa propre vision des choses. C'est une femme avec laquelle il est aisé de converser et d'entretenir des liens amicaux stables et loyaux. Il faut dire qu'elle déteste la trahison et est généralement contre les complots, mais à nouveau la noblesse l'oblige parfois à se défaire de cette contrainte. Elle semble indifférente à l'avis des autres, mais il n'en est rien : derrière cette allure de femme sûre d'elle se cache une personne très dépendante du regard extérieur. Son éducation le voulant, elle fera toujours en sorte se plaire et de plaire aux autres, même si elle est consciente qu'il est impossible de plaire à tous. Ses sourires en coin et ses mimiques rappellent donc cette noblesse apparente bien que différente de l'aspect hautain général de la noblesse élyséenne. C'est sous ces différents aspects qu'Aurore sera généralement une femme autant appréciée par la noblesse que par le bas-peuple, et c'est cette différence soulignée qui la rendra bien souvent unique au sein de la noblesse.





Histoire :


« Je n'ai rien à cacher, mais je n'ai rien non-plus à vous dire. »


Lors d'une journée aussi ensoleillée qu'habituelle en Élyséa, la noble famille Lockser ne s'attendait pas à l'arrivée prématurée d'une fille dans leur famille. Contraite de mettre au monde à la Résidence, la mère d'Aurore était humaine et ne surviva que de peu à l'accouchement aussi rude soit-il. Mais c'est avec fierté que quelques instants après l'accouchement, Aurore Lockser se fit officiellement reconnaître à Oriel. Plusieurs familles nobles venaient alors rendre visite à la Résidence pour célèbrer l'arrivée de l'héritière du Marquis Lockser. Il faut dire qu'elle n'était pas arrivée dans n'importe quelle famille : Un père Lieutenant de renom au sein des Templiers de Miragent et Marquis de surcroît de part ses actes militaires lui valant quelques éloges et échos. Sa mère quant à elle n'était que la troisième femme de la famille suite aux conditions humaines des anciennes prétendantes, mais il faut dire qu'elle aussi était humaine. Sa grande soeur quant à elle, Daeva depuis quelques années, était une templière envieuse de retracer le glorieux parcourt du Maître de Maison. Aurore était vue comme celle qui allait représenter l'aspect féminin et distingué des Lockser et donc prôner la noblesse de la robe familiale. Et c'ets sous ces principes que la jeune femme fut élevée durant ses premières années, allant même jusqu'à faire venir un précepteur venant de Sanctum pour lui apprendre très tôt les théories magiques et les bases d'esthétisme à retenir lorsque l'on fait partie d'une maison noble. Même sous ces conditions, l'enfance d'Aurore fut des plus épanouïe et agréable à vivre pour la jeune femme.

Alors qu'elle était âgée d'une dizaine d'années seulement, le Marquis Lockser parvint à trouver une place à l'académie de Kaisinel pour sa fille. C'est alors très jeune qu'elle apprenait  des principes magiques plus poussés même si relativement rudimentaire. C'était un véritable privilège qui s'offrait à elle même si elle ne s'en rendait pas compte, ayant élu comme domicile secondaire un appartement logé en Sanctum le temps de ses études. Son père venait d'ailleurs lui rendre visite dès que possible pour vérifier que tout se passe pour le mieux tout en s'assurant d'être un père idéal, cherchant avant tout à rendre sa fille heureuse et c'est tout à son honneur. Elle apprenait alors au fil des années les différentes maîtrises de l'éther accessibles aux humains, comme l'évocation d'une sphère flamboyante ou la simple maîtrise d'un sortilège rénovateur mineur, tout en menant d'un autre côté son apprentissage habituel des bonnes manières et des tenues à adopter en temps qu'issue de la noblesse. Même si on ne cessait de lui vanter les mérites de la noblesse, qu'elle ne réfutait d'ailleurs pas, elle ne pouvait s'empêcher d'être intriguée par les autres castes sociales et de s'interroger sur leur sort. Après tout elle ne connaissait pas réellement le monde extérieur et s'interrogeait sur leurs conditions de vie et surtout leurs dogmes qui semblaient bien différents de ceux qu'elle connait. C'était une assez bonne élève et lectrice, de ce fait elle se renseignait à la Bibliothèque de Sanctum sur ces questions qui tracaissaient son esprit, même si le bas-peuple n'était pas son seul centre d'intérêt.

C'est lors de ses études et de ses seize printemps qu'elle apprit le malheureux décès de sa grande-soeur dans les Abysses. Cette dernière s'étant vouée à Élyséa jusqu'au bout, une piètre cérémonie se tenu à Oriel en présence de quelques familles proches des Lockser. Aurore vivait assez mal le décès de cette proche mais se voulait forte pour faire honneur à son père qui, quant à lui, retenait sa tristesse de se déverser. Ce jour là fut un jour funèbre pour les Locksers, d'autant plus que la pluie déferlait sur la pierre tombale de la jeune défunte suivit rapidement par un orage en plein jour. Aurore resta quelques temps en compagnie de ses parents pour les aider à surmonter cette épreuve et, quelque part, s'aider elle-même quite à mettre en pause ses études. Après quelques jours, elle reprit le Zeppelin en direction de Sanctum et se réinstalla dans ses appartements où sa Gouvernante l'attendait, d'un air navré. Aurore désersait ses sentiments à cette même Gouvernante qu'elle considérait presque comme sa seconde mère, mais parvint au fil du temps à sortir de cette période difficile. Elle apprenait rapidement à mettre de côté ses états d'âme pour reprendre sa vie en main et avancer de manière efficace, maintenant que sa soeur n'était plus là elle devait assurer sa réputation au sein de Lockser et faire honneur en son ascendant.

Le temps s'écoulait alors que ses vingt premières années étaient passées d'un an. C'était enfin pour elle la fin de ses études et de son éducation au sein de Sanctum et l'heure fatidique était arrivée. Alors que le soleil rayonnait sur la capitale elle se fit officiellement diplômer par l'Académie sur l'aspect théorique et de pratique rudimentaire sous les yeux de son père. Il affichait un sourire de fierté devant un tel spectacle et elle ne pouvait retenir quelques larmes de joie. Une joie si intense, si agréable que durant ce même instant une lumière argentée vint s'émaner de la jeune diplômée, tandis que deux ailes blanches étaient apparues dans son dos. Son père afficha un grand sourire tandis que les personnes présentent se mirent à applaudir. Aurore s'élança dans les bras de son père, heureuse d'être enfin devenue Daeva et d'enfin avoir le sentiment d'honnorer son père et la mémoire de sa soeur. Cependant à chaque évènement ses contraintes, et Aurore dû rapidement reprendre cette études mais cette fois-ci des études supérieures spécialisées. Elle avait toujours eu davantage de faciliter à évoquer des sortilège de soin, et c'est cette spécialisation qui fit d'elle une apprentie clerc à l'Académie de Kaisinel. Elle reprit alors ces nouvelles études avec un sérieux et une vigueur irréprochables, bien qu'elle commençait à prendre du recul sur sa nouvelle condition et surtout sur le monde qui l'entourait. Tout à présent lui semblait différent, tout lui semblait à portée de main, elle avait désormais une éternité devant elle et ne savait quoi en faire. Elle ignorait encore beaucoup, mais elle avait la motivation pour réussir.

Une fois ses études enfin terminées, elle se spécialisa dans l'apprentissage et dans l'éloquence dans le but de devenir Professeur de l'Académie. Une profession qu'elle parvint rapidement à atteindre, elle n'avait pas spécialement de carence et ses diplômes lui permettaient aisément d'investir ce poste. Ses premières années en tant que Daeva étaient vouées aux apprentissages théoriques et pratiques envers les nouveaux Daevas, ce qui d'ailleurs la fit accepter toutes les castes sociales et ouvrir son esprit à toute sorte de personne. Même si son avenir commençait à se tracer, un funeste évènement vint la toucher. C'était attendu, mais sous ses conditions humaines la mère d'Aurore n'a pas survécu à sa vieillesse. Un décès bien évidemment tragique pour Aurore mais cette fois-ci elle ne laissait s'échapper aucune larme. Elle et son père restaient neutres, mais c'est cette neutralité qui désignait quelque part leur déchirement. Elle resta proche de son père et s'acheta une nouvelle Résidence en Oriel, dans l'état de Beryl, où elle profita du calme et des plages pour se ressourcer lorsque l'occasion se présentait. Il faut dire que c'était une bonne vivante qui appréciait ce genre de petit plaisir et cette vie tranquille qui s'était installé.

Cependant cette tranquillité n'était que temporaire, car peu de temps après le Marquis Lockser fut gravement blessé par la guerre incessante contre les Balaurs en Balauréa. Récquisitionné à Sanctum, il fut soigné mais contraint à quitter les champs de bataille quelques temps. Aurore était inquiète pour son père et lui rendait souvent visite pour lui prodiguer les oins nécessaires à son rétablissement tout en assumant sa qualité de Professeur à l'Académie. Un emploi du temps assez contraignant qui l'empêchait de véritablement profiter de son peu de temps libre pour le consacrer au repos de ses journées longues et complexes. Certains se demandaient comment faisait-elle pour tenir une telle cadence, mais son statut de Daeva et l'éternité devant elle l'aidaient à voir les choses avec recul et espoir. L'espoir de l'avenir et d'un moment où elle serait enfin libre comme d'antan. Un temps malheureusement utopique, puisque lorsque son père était d enouveau debout les demandes au sein de l'Académie se firent de plus en plus imposantes et contraignantes. Cependant elle vécu de longues années en assurant parfaitement son rôle mais en mettant malheureusement de côté ce rôle familial qui luit fut attribué. Après une dispute avec son père quant à ses obligations concernant la famille, elle décida de quitter sa profession et d'entrer au sein du Clergé où elle devint rapidement Prêtresse grâce à ses capacités. Elle l'avait rejoint en sachant tout bonnement que cela n'en serait que positif pour l'image de la famille et moins envahissant concernant son temps libre.

Aujourd'hui elle erre entre Sanctum et Oriel, se dirigeant de temps à autre à quelques batailles en tant que Prêtresse même si son rôle principal reste  de guérir les maux de Sanctum. La suite de cette histoire reste à écrire.





Ce qu'on dit d'elle :
- « J'ai l'impression qu'elle se moque de moi, c'est très désagréable.. Mais bon, elle a toujours été comme ça, c'est une femme après tout. »
Élyséen ami d'Aurore.

- « C'est une bonne préceptrice, je suis certaine que c'est grâce à elle que j'ai eu mon diplôme du premier coup. »
Élyséenne récemment diplômée.

- « Elle n'a pas eu une vie facile, mais c'est une bonne fille, je suis sûre que l'avenir lui sourira. »
Gouvernante d'Aurore.





Est-ce que j'ai lu les divers règlements :










« Si vous en êtes arrivés là, vous en savez déjà trop. »
A. Lockser


Dernière édition par Éléonore le Dim 19 Juil - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shae
Novice de la Clé

Novice de la Clé
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 18
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Aurore Lockser   Dim 19 Juil - 9:42

Me concernant tout est bon, sauf peut-être le rang du Père : le titre de Commandant est attribué à Lavirintos, alors peut-être plutôt opter pour Lieutenant ?

Je valide cette fiche et ce joli background !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lychcroft.weebly.com
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Aurore Lockser   Dim 19 Juil - 11:20

Comme a dit Opale, il faut modifier le rang du père.
Il n'y a qu'un seul commandant des templiers de Miragent, et le poste est occupé par Lavirintos.
Son père peut être Lieutenant, cela reste prestigieux vu la réputation de ces templiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanstria
Experte distinguée

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 21
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Aurore Lockser   Dim 19 Juil - 11:31

Voilà qui est modifié, j'ignorais qu'il n'y avait qu'un unique commandant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Élyséenne] Aurore Lockser   Dim 19 Juil - 13:25

Opale l'a décidé ainsi.
Sur ce, je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Élyséenne] Aurore Lockser   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Élyséenne] Aurore Lockser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aion] La campagne élyséenne
» Quelques screen de ZOHRA mon AEDE élyséenne
» La compagnie Gilnéenne.
» LBP2 : Contenu de l'édition collector européenne dévoilé !
» Edition collector européenne confirmée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Roleplay :: Registre des personnages :: Validés-
Sauter vers: