Partagez | 
 

 [Asmodien] Sabrahar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sabrahar907

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 19

MessageSujet: [Asmodien] Sabrahar   Mar 21 Juil - 16:13

Nom : -
Prénom : Sabrahar
Surnom : -
Race :  Asmodien
Âge : Réel - 325 ans / Apparent - 19 ans
Sexe : Homme
Etat : Daeva

__________________________________________________________________________________

Thème Musical du Personnage :
Sabrahar Thème Song
Ambiance

__________________________________________________________________________________

Description physique :
Un corps bipède et de forme plutôt humanoïde forment le tout.
Des bras fin et des jambes ni trop courtes ni trop longues forment le reste.
Pour ce qui est de sa tête.. Des cheveux blancs salis ébouriffés (entre le gris et le blanc) et des yeux rouges et vides font la particularité de Sabrahar. Son œil gauche est orné d'une étrange marque grise et comme de nombreux asmodiens, sous l'effet climatique de la strate supérieur de la planète, sa peau est blanche et dure. Il garde, malgré son aspect fin, quelques muscles bien utiles et conserve un air inexpressif voir vide et parfois froid et dur, sans âme ni Consciences.
Il est rare de le voir utiliser ses ailes, mais lorsqu'il s'en sert, l'on peut remarquer toute la différence entre lui, et les autres Daeva.



Description mentale :
Un lac gelé d'apparence, puis une fissure au centre suffit à briser la sérénité de la chose.
voilà comment est Sabrahar. Pas très bavard, plutôt distant et inexpressif, il aidera ses coéquipiers du mieux qu'il puisse mais au contraire, s'il s'agit d'un étranger ou d'un ennemis, il peut rapidement devenir.. inquiétant....
Des excès de sadisme aigu et de défloraison mentale sont à craindre si on le pousse trop loin.

Il aime se battre et l'excitation d'un combat le fait toujours sourire même s'il porte un masque. D'ailleurs, sa passion pour le combat l'a finalement poussé à s'intéresser à ce qui permettait de tuer. Autrement dit, il aime les armes, et s'adonne dans ton temps libre à en forger et à en créer lui même. Sabrahar est du genre à planifier les choses, il aime rester discret et faire les choses lui même.

Et il aime traîner au bar aussi.. pas forcément pour boire..surement pour récolter des infos.. surement...








Histoire :




Chapitre I - La rencontre








C'était en l'an 457, un Daeva répondant au nom d'Arsdam et âgé de 136 années fût envoyé en reconnaissance avec une troupe asmodienne en Élyséa par le biais d'une faille récemment découverte. Les légionnaires avaient pour mission d'inspecter les environs de la faille pour voir si la civilisation ennemis se terrait non loin de là. En effet, un village situé à proximité habitait des élyséens qui avaient l'air de vivre comme si aucune guerre ne pouvait les atteindre..
Ils se trompaient.. Arsdam et le reste de la troupe avaient montés leurs campements dans un creux de colline à mis moitié d'une forêt à quelques centaines de mètres et l'avaient camouflé sous les arbres. Lors de leur séjour, les légionnaires apprenaient à mieux se connaitre pour ceux qui ne s'étaient jamais vus. C'est là que le daeva fît alors la connaissance de Rongarld, légionnaire aguerrit âgé de 148 ans et participant à sa seconde expédition en élyséa.
Les deux burent ensembles à l'idée d'une belle promotion pour de possibles trouvailles en ce village.

Cela faisait désormais une semaine que le campement était placé et que le village vivait comme à son habitude. Les légionnaires se relayaient un à un dans un accord sur les horaires dans le but de prendre place sur un poste d'observateur discret afin de récolter le maximum d'informations sur le village afin de savoir si une offensive était envisageable. Arsdam était chargé des heures du soir. La nuit vint et le légionnaire se rendit sur son poste, encore saoul suite aux quelques choppes de la réserve qu'il s'était partagé avec Rongarld avant d'entamer son poste. Le temps passait, rien ne semblait bouger appart le ciel étoilé. Une envie pressante obligea Arsdam à quitter son poste quelques temps et il se rendit non loin dans la forêt, s'enfonçant dans les fourrées et laissant la nature lui monter à la taille. Il titubait encore, incapable de se tenir droit sans s'appuyer aux arbres. Soudain, un craquement de branchages se perdît dans le calme de la nuit, et le légionnaire tentât de garder un sérieux alors qu'il était incapable de marcher droit.
c'est alors qu'il entendît un ruissellement d'eau couler. Cela provenait d'une cascade qui se situait à proximité du village, la zone était dangereuse mais le Daeva, ivre, n'était pas capable de réfléchir plus que cela. Il s'aventura derrière une fourrée au lac de la cascade.
Une élyséenne nageait, nue, dans l'eau étincelante par le reflet des étoiles.
Pendant quelques instants, Arsdam crut halluciner en voyant la peau clair de la femme devant lui.
Ennemis, oui, mais une femme reste une femme. Il observait, à la fois impassible et incapable de remuer le moindre muscle devant le spectacle s'offrant à lui. L'élyséenne ne le voyait pas derrière ses fourrées et continuait de nager paisiblement, affichant un sourire et rinçant sa longue chevelure blanche. une lueur rougeâtre venant de ses yeux perturbât le Daeva un instant, mais il vît qu'il ne s'agissait là que de la pupille de l'ennemis.
Une élyséenne aux yeux rouges. Il n'en avait jamais vu et trouvait cela fascinant.
Autant restait-il hypnotisé par les formes de cette ennemis que son apparence le lui fît croire à un rêve. Puis ses idées revinrent claires, et il se rappela de sa mission.
L'idée d'en faire une prisonnière lui traversa aussitôt l'esprit. Il empoigna sa dague située à sa hanche, et la dégaina doucement. Il tentât de s'avancer mais mit le pied par inadvertance sur une branche morte. Le bruit fût étouffé par le ruissellement de l'eau.
La tension retombât sur le légionnaire. Son cœur battait fort, comment allait-il l'attraper?
Puis après réflexion, il rengaina sa dague et repartit en arrière, retournant à son poste d'observateur..
Il comptait prendre le temps de réflexion sur le moyen de capturer cette ennemis sans provoquer un tapage qui risquerait d'alerter le village.

"Était-elle daeva?"

Cette question se retournait dans sa tête, s'associant à l'image de la jeune femme nageant dans l'eau Illuminée.. Il se secoua la tête puis se donna deux baffes avant de retourner à son poste.

Le lendemain soir, il repartit dans la forêt, vers la cascade. La femme s'y baignait encore. Mais au lieu de réfléchir, il observa.
Observer était son atout afin de tirer la moindre information utile à son opération. Mais plus il observait, plus il commençait à se laisser d'admiration pour la beauté de cette ennemis. En vain, il repartit comme la veille sans trouver comment faire.. mais le doute lui, avait progressé dans son esprit.

Chapitre II - Hésitation








Le légionnaire revenait de plus en plus tard sur son post de surveillance et cela n’échappait pas à Rongarld qui décidât alors de se rendre dans la forêt à son tour. Ce qu'il y découvrit l'alerta immédiatement. Il se fît accompagner et avec quelques légionnaires ils sautèrent sur l'élyséenne et la capturèrent.
Désormais, le village était au courant que l'un des leurs s'était fait attraper par l'ennemis, des patrouilles de garde venues de Sanctum dans le but de nous retrouver furent envoyées.
Nous dûmes ré-établir un nouveau campement quelques kilomètres plus loin.
Arsdam n'était pas très enjoué de cette situation, il s'était engueulé avec Rongarld et ce dernier commençait à penser que son ami s'était rangé du côté de l'ennemi.
Le temps passait, le campement dissimulé à plus de trois kilomètres du village nous tenait à l'écart des patrouilles ennemis biens décidées à nous empaler vif. Dans sa cage, bâillonnée et attachée, la jeune élyséenne pleurait en silence. D'une simple baignade nocturne, elle devînt une prisonnière avec pour seul habit un tissu beige.
Arsdam, chargé de la surveillance de la prisonnière ne cessait d'imaginer un moyen de réparer l’erreur. Il voulait la revoir nager dans l'eau claire, souriante, et non en larme.
L'asmodien était tombé sous le charme d'une ennemis.
Il commença alors à élaborer un plan afin de s'évader avec la prisonnière. Rongarld quand à lui, observait de près son camarade, pensant encore à une trahison et c'est le cas de le dire. Dès le lendemain à la nuit tombée, Le légionnaire attendit le moment opportun et lorsque personne ne traînait près de la cage et que chacun était dans un profond sommeil, Arsdam ouvrit la voie à l'élyséenne qui courut alors sans se poser de questions dans la forêt.
Il l'a suivie dans les fourrés, il avait commis un acte de trahison, il n’aurait pu échapper à la sanction et la seule chose qu'il voulait était de rester au près de la Daeva aux ailes blanches. Pendant la fuite, l'élyséenne, ayant dissipée ses doutes sur son sauveur, lui révéla alors qu'elle se nommait Sylvia. Les deux personnages firent connaissance le long du chemin qui allait être long. Le lendemain, Rongarld sonna l'alerte au campement et fît faire l'appel. Évidement Arsdam manquait à l'appel, et commença alors une traque de la part des soldats asmodiens.. en vain. Les deux fugitifs étaient déjà loin.

Après être passés au travers d'une faille menant en Asmodae, ils atterrirent à Altgard où ils s’installèrent. Le temps passa et les gardes ne trouvèrent pas le préfabriqué qui leur servait d'abri et de lieu de vie. Sylvia et Arsdam vivaient paisiblement, sans ce soucier de la guerre, loin de tout cela ils avaient décidés de vivre ensemble. De cet union interdit était née un Métisse. Il fût nommé Sabrahar par son père, et ressemblait à sa mère. Il en avait hérité, par ses couleurs, de ses cheveux ainsi que de ses yeux. Son père ne voulait pas lui faire connaître les horreurs de la guerre, et ne lui enseigna donc pas l'art de se battre, si ce n'est quelques techniques de discrétion afin de survivre en cas de nécessité.

Le temps s'écoula encore.. Sabrahar avait alors 5 ans lorsque sa vie changea radicalement.
Une troupe de garde venant tout droit de la forteresse d'Altgard les avait trouvés, ce n'étais autre que Rongarld qui la menait, traquant encore son vieil ami, désormais traître asmodien et complice d'un ennemis élyséen.


Chapitre III - Confrontation









La patrouille de garde n'hésitât pas à fracasser la porte de l'abri, prenant alors la petite famille au dépourvu et dégainant leurs épées au vue d'une faible résistance.
Sylvia était Aède, elle ne put que prêter sa voix a Arsdam afin de terrasser deux gardes avant de sentir une lame lui creuser le genoux. Il hurla et la frayeur paralysa sa compagne. Sabrahar était caché derrière un mur censé séparer chambre à coucher et salle de vie de l'abri. Il n'était pas Daeva, seul sa discrétion pouvait l'aider, mais sous le spectacle que lui offrait les gardes, ses jambes tremblaient. Rongarld l'avait déjà remarqué, il commença à s'approcher de lui, lorsque la mère du petit accourue se mettre en avant, faisant barrage. Rongarld, dans un regard vide, lui asséna une frappe suffisamment violente pour la faire voltiger contre le mur, inconsciente.
Il ordonna ensuite au mage de la troupe de sceller l'éther des deux parents, ce qu'il fit sans difficulté au vue de leur état, à l'aide d'une incantation de silence.
Ainsi, pour acte de trahison envers Asmodae, et pour avoir caché et aidé un ennemis élyséen, Arsdam fût condamné à l'exécution avec Sylvia.
Ils furent envoyés dans le vide sans fond des abysses en laissant leur fils aux mains de Rongarld qui prit la décision de s'occuper de lui.
Cela ne plaisait pas à sabrahar.. mais il n'avait plus rien à perdre alors malgré tout, il dût se résoudre à suivre la garde.
Il n'était pas un ennemis. Sa crinière blanchâtre et ses griffes légèrement moins développées que les autres, ne lui valait pourtant pas d'être traité d'élyséen.
Il était Asmodien par dominance. Rongarld le prit sous son aile et décida de le former comme soldat.
Les débuts furent dures, le jeune métisse avait loupé des bases cruciales que les autres enfants de son âge savaient sur l'art de manier une lame.

14 ans passèrent ainsi. Sabrahar était devenu un jeune homme musclé pour son âge. Maniant maladroitement les dagues. Avec le temps, la mort de ses parents et l'enseignement militaire, il avait développé une nausée sociale.
Il ne pouvait sourire, affichant un air froid lorsque son regard n'est pas vide de toute conscience.
Pour cause, il avait déjà tué des élyséens sous les ordres autoritaires de Rongarld. Son ascension était survenue de manière radicale et in-extremis.
S'il n'eut pas une paire d'aile à la racine blanchâtres et aux plumes noires au bon moment, l'élyséen infiltré aurait vite eu raison de lui. Dans un élan de colère, il ramassa une lame à terre, et chargée d'éther dans un flux excessif, la lame se fendit, morceaux à morceaux, aussi tranchants les un des autres.
Un flux d'éther épais reliait les morceaux sur une colonnade, ce qui donnait naissance à une épée des plus efficaces, l'éther étiré, la lame devenait totalement libre à la manière d'un fouet éthéré par lequel se plantait les nombreux morceaux tranchants.
Il décapita d'un geste brusque mais rapide, le Daeva qui avait attenté à sa vie. S'il ne manie pas les dagues aussi bon qu'un autre, son art de combat aux épées était d'un redoutable tranchant.

Jugeant bon de l’entraîner au mieux et afin de le placer dans les cordes de l'armée les plus douées, Rongarld lui fît fabriquer des épées adaptées à sa condition. La recette étant modifiable.
Armé de deux lames extensibles, Sabrahar fut inscrit au colisé de l'Ordalie où il terrassa de nombreux ennemis avant de recevoir les éloges de hauts généraux gradés venus voir si de nouvelles recrues ne pouvaient être rapportés dans leurs loges.
C'est ainsi que Sabrahar, au vu de ses prodiges, rejoignit l'armée en tant que légionnaire au sein de la Légion de la Dague d'Acier et reçu un entrainement à l'art des assassins.
Il assista des missions d'assassinat de balaurs et d'élyséens sans broncher, obéissant aux ordres donné. Aussi son maniement à l'épée extensible était des plus mortel. Au fil des années, son regard se vidait de sens et se teintait du sang de ses ennemis.
La mort, il la connaissait, il était tombé de nombreuses fois au combat, ressuscitant, de même que ses congénères, à un kisk dissimulé par ci par là loin des regards ennemis.





Ce qu'on dit d'elle/ de lui :

"Ce type me fait froid dans le dos.. mais du moment qu'il paie sa part, ça me va !" - Jeckrow, Tavernier de Pandaemonium.

"Nyark ! Humains vouloir savoir ce que Micorunerk pense du Daeva noir? Micorunerk pense que si Daeva paye une bonne somme, alors Micorunerk aimer Daeva noir ! Nyark !" - Micorunerk, Messager discret.

Est-ce que j'ai lu les divers règlements :






Dernière édition par sabrahar907 le Sam 13 Fév - 4:59, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Asmodien] Sabrahar   Lun 24 Aoû - 19:13

Les dons ne sont clairement pas adaptés, et seront revus IG par Heathlyn.
Je valide le personne à la condition que le personnage n'ait aucun don en attente de la modification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shae
Novice de la Clé

Novice de la Clé
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 18
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: [Asmodien] Sabrahar   Lun 24 Aoû - 20:11

Validé, les prérequis restent les mêmes que ceux énoncés par Nylren.

Je déplace et supprime les demandes de modifications, mais les messages de validation resteront intacts. Wink

_________________
>>> Koko's dreams <<<
N'oubliez pas de voter pour le serveur !  cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lychcroft.weebly.com
sabrahar907

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: [Asmodien] Sabrahar   Mar 25 Aoû - 13:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Asmodien] Sabrahar   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Asmodien] Sabrahar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Roleplay :: Registre des personnages :: Validés-
Sauter vers: