Partagez | 
 

 [Balaur] Vlad Sunallen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanstria
Experte distinguée

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 21
Localisation : Nord

MessageSujet: [Balaur] Vlad Sunallen    Lun 10 Aoû - 23:34



● Description générale :


Nom de famille :  Sunallen

Prénoms(s) : Vlad Falken Léonard

Race : Non-mort

Sexe : Masculin

Âge apparent :  34 ans


Classe :  Sorcier d'Ide

Domicile : Inconnu

Origines : Verteron

Classe sociale : Officiellement mort




● Description physique  :

Vlad est un homme forçant le respect au premier coup d'oeil, ne serais-ce que par une noblesse évidente. En effet, sa parrure de manufacture bourgeoise ne trompera personne sur la haute-couture de cette dernière, d'autant plus qu'elle semble comme infestée d'Ide. Il se distingue cependant par les teintes sombres de ces mêmes vétements qui sont bien souvent d'origine entièrement noire surplombé d'un Ide bleuté relativement clair. Pour les plus observateur, il est également possible de distinguer la présence d'une chaine d'or blanc en mailles fines munie d'un pendentif du même métal qui semble renermé quelque chose, bien que ce bijou soit souvent dissimulé sous ses tissus. Vous l'aurez compris, Vlad est un bon vivant et ce même en matière de choix vestimentaires. Ses costumes faits sur-mesure vont parfaitement à sa carrure élancée et légèrement musclée, sans doûte du à un entrainement quotidien ou à sa simple condition de Daeva d'Ide, qui sait. Néanmoins il reste un homme entrant dans une carrure moyenne voir fine pour les plus sévères, bien que sa grande taille soit parfois source de tromperie sur sa force. Son faciès quant à lui, bien souvent impassible ou amusé, laisse présager que c'est un homme accordant de l'importance à son apparence. Aucun défaut de vieillesse n'interrompt l'harmonie de ses traits qui distingues un visage aussi symétrique qu'intriguant. Une cicatrice relativement importante vient cependant désharmoniser ses traits au plein centre de son visage. Une intrigue encore plus poussée lorsque l'on remarque son regard, arborant des teintes turquoises luminescentes laissant penser aux couleurs de l'Ide. Une teinte unique laissant croire à un véritable océan si vous plongez votre regard dans le sien. Sa crinière ébène quant à elle surplombe son crâne, attachée et coiffée à l'instar des anciens nobles, visiblement Vlad ne cherche plus à suivre les effets de mode et semble comme ancré dans un temps ancien. Plus globalement, Vlad est un personnage intriguant et étrangement charismatique, pouvant laisser quelques suspitions à sa seule apparence.




● Description mentale :

Si son apparence provoque le doûte, sa mentalité ne fait que le conforter. En effet, Vlad est un personnage aussi emblématique que sibyllin. Il arbore tantôt un air nostalgique voir comblé, tantôt un air plus ténèbreux et mélancolique. Il semble être soumi à la désillusion et renfermer quelques moeurs au plus profond de lui. Il est strictement impossible de savoir ce que pense le Daeva d'Ide qui ne dit jamais réellement le fond de sa pensée, et l'interprétation s'avère bien souvent inexacte. C'est un homme pensif et relativement solitaire, ayant apprit à vivre avec la solitude et se contenter de la sensation de déchirement qui en découle. Cet homme éprouvé semble avoir arrêté le temps autour de lui, replongeant bien souvent dans le passé  quitte à perdre le fil avec le monde extérieur. C'est sans-doute ça qui explique sa solitude actuelle, mais le plus complexe reste à en définir la raison. Il apprécie cependant l'art et la musique, ne se lassant pas de contempler ce qu'il affectionnne. Même s'il est clair qu'il est attiré par la gente féminine, ce dernier semble avoir fait voeux de chasteté, si bien que même derrière ses aspects aguicheurs voir osé, aucune idée n'en découle. C'est globalement un homme énigmatique qui laisse présager que sa plus grande peur reste la découverte de ses secrets. Vlad est un homme observateur et très sélectif, ne cherchant à se rappeler que ce qui a son estime. Une observation se couplant parfaitement à son intellect insoupçonné et qui pourtant fait de cet homme une véritable source d'analyses. Il prône cependant un loyalisme profond envers sa nouvelle Maîtresse, la Dramata d'Ide Nylren. Il ne la trahira sous aucun prétexte et lui est visiblement redevable malgré sa nouvelle condition.

Philosophe dans l'âme, Vlad est un intellectuel affirmé. C'est un véritable puits de connaissances anciennes qui n'hésite pas à en faire part lors de ses rares discussions. Une sagesse qui a sans-doute rendu cet homme aussi calme. En effet il ne laisse présager aucun signe d'une quelconque impulsivité et prône l'apparence d'un véritable sage. Contrairement à ses ex-confrères nobles, Vlad est un homme accueillant qui ne semble pas émettre de jugement de valeur. Le Daeva d'Ide est d'ailleurs des plus sincères avec ses interlocuteurs, couplé à une éloquence qui le rendait autant apprécié par la noblesse que par le peuple plus modeste. Même si officiellement parangon, Vlad est un homme principalement rénégat qui semble avoir sa propre vision sur le monde, n'hésitant pas à agir selon ses propres convictions sans penser aux conséquences sur les autres. Il reste cependant un loyaliste dans l'âme aussi accommodant qu'altruiste de sa personne envers les êtres chers qui se comptent cependant sur les doigts d'une main. Il sera globalement agréable de converser ou d'échanger avec cet homme, si tant est qu'il accepte de s'entretenir avec vous.





● Histoire :

Verteron, un endroit aussi paisible qu'accueillant de par sa biodiversité et sa végétation prestigieuse. Les rayons solaires omniprésents font de cette région un symbole de fertilité et d'apaisement pour quiconque se balade en ses plaines. C'est dans une famille de vignerons au service du Comté Sunallen que Vlad vit le jour. Sa naissance en avait tué sa mère, humaine, qui n'a pu supporter l'accouchement de son premier enfant suite à ses faibles capacités corporelles. Le père de Vlad, désemparé et meurtri, ne pouvait plus réellement gagner sa vie comme il l'entendait et cette nouvelle macabre arriva aux oreilles du Comte Sunallen, qui en informa sa femme. Les deux nobles étant stériles, ces derniers se dirigèrent rapidement vers la modeste bâtisse du vigneron et lui proposèrent une somme colossale d'argent en échange de leur fils. Même s'il tenait à ce dernier, le pauvre homme n'avait d'autres choix que d'accepter, ses faibles revenus ne lui auraient pas permis de s'occuper de son enfant tout en assurant un toit à ce dernier, il accepta donc à contre-coeur la proposition du Comte.


Les Sunallen étaient une famille anoblie avant même le cataclysme, ces derniers avaient le monopole du marcher du vin rouge. Ils étaient en effet les premiers producteurs de ce doux néctar et exportaient ce dernier principalement au Sanctum, pour ravir la noblesse présente et gagner en réputation, mais également dans les diverses auberges et tavernes d'Elyséa pour assurer le monopole. Leur noblesse n'était cependant pas uniquement basée sur celle de la robe, en effet le Comte était au service de l'Armée tandis que sa femme était une Prêtresse confirmée. Ces deux nouveaux parents avaient adopté de manière officieuse Vlad qu'ils recensèrent officiellement à leur nom. Vlad Sunallen devenait donc l'héritier du Comté et devait s'en montrer digne, et ça, ses parents le savaient.


Les premières années de sa vie n'étaient pas réellement celles rêvées par un enfant de son âge, il était enfermé au manoir et recevait une éducation stricte orchestrée par une gouvernante. Il ne voyait jamais réellement ses parents et se contentait des présents qu'il recevait pour s'occuper, allant même jusqu'à s'entrainer au dessin ou à l'écriture. Il était déjà assez doué pour un enfant de son âge, mais tout ce qu'il voulait c'était voir la lumière du jour et le monde extérieur. Ainsi, il s'habitua à répéter inlassablement les mêmes gestes, les mêmes apprentissages, les mêmes jouets qui lui étaient offerts, les mêmes visites de sa gouvernante.. un monde qui l'ennuyait profondemment, mais qu'il espérait voir disparaître pour vivre enfin comme il se doit. Il ne savait pas réellement ce qui l'attendait, mais ce qui était sûr c'est que la solitude commençait d'ores et déjà à le ronger.

Lorsque débuta son adolescence, il fit la rencontre d'un entraineur de l'armée sans réellement savoir ce à quoi s'attendre. Très vite, ce Maître lui apprit les bases théoriques sur le combat et sur la condition physique à entretenir dans le cas où il deviendrait Daeva. Mais aucune de ces connaissances n'étaient suffisantes pour les stricts parents de Vlad qui ordonnèrent son entraînement physique. Dès lors, la théorie lassa place à la pratique et un entrainement physique relativement difficile pour son âge fit rigueur. Alors que son corps grandissait il prenait peu à peu en muscle et en techniques martiales tout en restant dans les limites de l'humain. Il devait se préparer à devenir Daeva, et cet entrainement n'était pas plus mal puisqu'il s'agissait pour lui d'un moyen de s'occuper tout en prenant soin de lui.

Il grandit alors sous cet entrainement quotidien, jusqu'atteindre la fin de son adolescence où ses parents savaient que d'ici peu de temps il serait majeur. Ils devaient partir aux abysses pour un appel aux armes de la Forteresse de Primum, et ils n'eurent d'autre idée que d'envoyer Vlad dans un centre de préparation pour devenir Daeva, à Poéta. Ils s'assuraient ainsi qu'il continue son entrainement sans être en permnanace sous surveillance, même s'ils étaient pessimistes à le voir intégrer le monde extérieur. Pour lui ce fut la découverte d'une toute autre façon de vivre : échanger avec les individus présents, rire ou être frustré pour des raisons sociales.. Toutes ces choses qu'il ne connaissait pas s'ouvraient à lui, et ce fut pour lui une grande découverte appréciée et appréciable, c'est sans-doute pour cette raison d'ailleurs qu'il est ouvert à toute classe sociale.

Dans ce même centre d'entrainement, il rencontra une jeune femme au doux nom d'Hélène. Elle était née une année après lui et s'avérait être une femme très charmante : De doux cheveux blonds ornaient le faciès de cette charmante blonde aux yeux bleus, son teint hâlé et ses oreilles elfiques rendaient cette femme aussi adorable qu'appréciée de la genre masculine. Elle fut relativement grande et surtout elle était dotée d'un corps frôlant la perfection. Vlad ressentait une certaine attirance pour cette jeune femme, et cette attirance était vraisemblablement réciperoque. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant que ces deux jeunes humains entamèrent une relation amoureuse bien qu'adolescente. Hélène était également issue de la noblesse, plus précisément d'un Comté situé à Poéta qui d'ailleurs s'occupait du centre, d'où sa présence entre ces murs.

Après avoir atteint la majorité, Vlad prit la décision d'attendre une année pour sortir du centre en compagnie d'Hélène. Les deux amants malgré un entrainement intensif n'étaient pas devenus Daeva, mais ils remerciaient Aion chaque jour un peu plus pour avoir une relation aussi épanouïe. Lors de son retour au Manoir, il apprit la décès de ses parents aux abysses, contre des assaillants asmodiens. Cette nouvelle aussi choquante soit-elle était adoucie par la simple présence réconfortante d'Hélène qui avait fait le choix d'emménager dans la résidence de Vlad. L'Héritier était reconnaissant d'un tel zèle de sa part, d'autant plus que désormais il portait un tout autre titre : Le Comte Sunallen.

Les années qui suivèrent le tragique évènement étaient des plus joyeuses pour Vlad et Hélène. Ils s'occupaient tout deux du vignoble familial tout en profitant de la noblesse comme il se doit, ils étaient jeunes et voulaient profiter de la vie sous tous ses aspects. Vlad offrit à Hélène un pendentif ouvrable qui contenait un diamant symbolisant la sincérité et l'invincibilité de leur amour. Hélène garda alors le pendentif sur elle à chaque instant, des instants en présence de Vlad qui étaient meilleurs d'acte en acte, de geste en geste. Durant cette même période, Vlad offrit à Hélène un coffret de petite taille en posant un genou au sol. Avant même qu'il ne prenne le temps d'ouvrir le coffret, Hélène se mit à pleurer de joie tout en se mordant doucement la lèvre inférieure. A cet instant, Vlad ouvrit la boîte qui présentait une bague de fiançailles tout en lui demandant de la manière la plus noble qui soit sa main. Elle accepta sans une once d'hésitation et aida son amant à organiser le futur mariage.

Le jour J arriva, la Haute-Sphère d'Élyséa était présente alors que le mariage se déroula en Sanctum, dans le Square d'Elyos. Tout se passa à merveille, si bien que Vlad était au summum de son bonheur. Lorsqu'il embrassa sa promise, deux ailes blanches apparurent dans son dos dans un flux éthéré immaculé à l'instar de sa promise, qui en fit de même. S'en suivèrent de grande festivitées, ils étaient désormais Daevas et grâce au centre d'entrainement ils avaient tout deux acquis les diplômes émargés par l'Académie de Kaisinel et notamment par l'Archimage Valington. Ils étaient désormais prêts à vivre une éternité entière sous le symbole de leur union qui passa même dans l'Illustré Élyséen tant un tel évènement est rare.

Quelques jours plus tard, Vlad entra dans les rangs de l'armée tandis qu'Hélène était engagée par la Clé d'Orichalque pour servir Élyséa. Grâce à elle, il apprit beaucoup étoffa considérablement sa culture générale, tout en servant l'armée comme il se devait de la servir. Ses compétences étaient telles qu'il gravit rapidement les échelons, jusqu'à devenir Lieutenant de l'Armée sous sa parrure de métal blanc et son espadon renforcé. Il était devenu un exemple parmis les Elyséens au grand plaisir d'Hélène qui, quant à elle, avait plus de difficultés à gravir les échelons. Mais qu'importe il lui avait promit de la protéger quoi qu'il advienne, et qu'ils passeraient l'éternité ensemble. Ce sont d'ailleurs eux qui firent circuler la fameuse légende de réincarnation, expliquée comme quoi l'Ether se contente de réincarner inlassablement les mêmes personnes pour faire perdurer Atréïa.

Les années passèrent et le Comte Sunallen assurait sa réputation autant grâce à son exportation de vin que par sa condition de Lieutenant. Il était apprécié de tous, tout comme son épouse qui assurait la noblesse de la robe familliale en plus de faire office de chercheuse au sein de la Clé. Tout allait au mieux et chaque mois Hélène se rendait en Heiron pour prier Aion dans la bâtisse religieuse proche de l'Ancêtre Arbolu. C'était une famille épanouïe qui, au delà des quelques familles jalouses, était vivement appréciée autant par la haute-sphère que par la plus basse modestie.

Cependant, un jour tout se mit à basculer.

Un bataillon Asmodien avait passé la faille en Heiron et dissimulait ses assassins et rôdeurs un peu partout dans la région. Ils se firent bien-sûr repousser mais les quelques asmodiens restant dissimulés savaient qu'ils étaient proches de la mort. Lorsqu'ils virent Hélène lors de son pélerinage quotidien mais cette fois-ci en compagnie de Vlad, ils voulurent récupérer des informations. Ils assomèrent le couple et l'enfermèrent dans un camp improvisé et dissimulé par la végétation. Hélène était attachée à une chaise tandis que Vlad était attaché au sol, sur un semblant de pieu. Hélène n'était pas assez forte pour se délivrer d'une telle emprise et les liens de Vlad étaient bien trop épais pour espérer s'en sortir. Dès lors, l'asmodien commenca son semblant d'interrogatoire sur la situation élyséenne et surtout sur sa politique. Vlad refusait catégoriquement de répondre à la moindre question et, dans sa rage, l'asmodien saisissa un couteau et commit son acte irréparable. (A partir d'ici la lecture peut s'avérer pénible pour les personnes sensibles) Il allait désormais torturer Hélène sous les yeux de son amant tant que ce dernier n'allait pas répondre à ses questions. Il commenca par découper lentement les paupières de la jeune femme avant d'extirper délicatement l'oeil de son orbite, souhaitant lui montrer son propre visage. Hélène hurlait de douleur, tandis que ce dernier continuait à la dévisager à travers des coups de lame sur le visage, une oreille arrachée puis l'extraction de chacune des dents de la jeune femme, une par une. Vlad hurlait toutes les réponses qu'il pouvait donner, mais la soif de sang de l'Asmodien était trop grande et il continua jusqu'à brutalement la tuer d'un coup de lame dranatique dans le ventre.

Il saisissa cette même lame lui ayant permit de détacher ses liens et surtout l'arme du ravisseur et planta vivement cette dernière dans le crâne de l'Asmodien. Puis il se redressa, le regard vide, sa femme dans ses bras. Il retourna alors à la chapelle, proche d'Arbolu, et se fit aider par les clercs et humains présents qui semblaient désemparés devant une telle nouvelle. Hélène était morte, et ça, même Vlad a refusé de l'accepter. Le Comte décida d'enterrer sa défunte femme dans le jardin familial qu'elle adorait, tenant à rester seul le jour de son enterrement. Il ferma ensuite les portes du manoir et s'enferma dans ce dernier.

Dès lors le manoir fut comme figé dans le temps. Les années passèrent mais rien ne changeait, le vignoble Sunallen assurait toujours la production de vin du Sanctum et gardait le monopole. Le manoir même gardait ses décorations et allures de l'ancienne noblesse de cette époque. Absolument rien ne changeait, si ce n'est Vlad qui prit sa retraite tout en restant inlassablement enfermé dans la résidence. Il assurait sa réputation par le biais d'accords entre les maisons nobles, comme avec la Baronnie Myn'rael avec qui il cherchait à garder sa réputation au sein de la noblesse de l'épée. Les accords s'enchainaient, sa réputation perdurait, mais lui était devenu une ombre ou une rumeur que peu de personnes pouvaient dire avoir vu.

Lors d'un reccueillement vers le lieux du décès de sa femme, en Heiron, ce dernier se fit surprendre par l'assaut de la Dramata d'Ide. Impuissant, il se fit littéralement soufflé par la puissance de la créature sans autre forme de procès. Il tomba au sol, à mi chemin entre la vie et la mort. Proche de l'inconscience, ce dernier pensait qu'il allait rejoindre l'Éther, sans avoir respecté ses dernières paroles envers sa femme. Il laissa une larme couler sur sa joue, se détestant comme jamais il eu détesté quelqu'un. Lui qui croyait en la réincarnation, lui qui voulait attendre sa femme, pourquoi une telle chose était-elle arrivée ? Quoi qu'il en soit, il ferma les yeux, attendant son heure. Cependant, l'éternité n'en avait pas finit avec lui : l'Ide présent sur son corps le recouvrit presque entièrement et réanima peu à peu les parties de son corps sans-vie. Il devenait alors une abomination d'Ide, sans-même que ce dernier ne s'en rende compte. Il tomba dans l'inconscience un temps, et à son réveil il était transformé. Sa parrure était essentiellement recouverte d'Ide, sa peau même avait prit un teint entièrement grisâtre. Son regard autrefois si écarlate était dorénavant entièrement bleu, fait d'Ide désormais. Il était devenu le premier Daeva d'Ide, une nouvelle chance pour lui d'attendre sa chère et tendre. De toutes façons sans elle, l'humanité n'avait plus de sens à ses yeux, et si elle venait à ne pas revenir il serait prêt à l'éradiquer sous le joug de la Dramata d'Ide.



● Ce que l'on dit de lui :

- « Le Comte Sunallen ? Oh, c'est une très bonne personne ! Il est très.. très.. je l'ignore en fait. »
Tavernier Élyséen de Verteron


- « Je l'ai vu une fois, c'était il y a longtemps, la seule chose qu'il m'a dite c'est "Comment voulez-vous me manquer si vous ne vous en allez pas ?".. Disons que j'ai du mal avec cet homme. »
Noble Élyséen de la basse noblesse, jaloux des terres du Comte


- « Dit-on qu'il a perdu sa femme, depuis il n'est plus le même.. C'est fort dommage, ils formaient un beau couple. »
Daeva Élyséen au service de l'Armée


- « La mort du Comte est tragique, il nous était tous très cher.. mais ne me demandez pas pourquoi. »
Noble hypocrite, payée par les Sunallen pour entretenir la réputation

- « Espérons que son fils veillera autant sur la qualité du vin. »
Propriétaire d'une auberge en Oriel


- Liste non-exhaustive -


Dernière édition par Kanstria le Mer 12 Aoû - 15:01, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathlyn
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [Balaur] Vlad Sunallen    Jeu 13 Aoû - 20:55

Validé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nylren
World boss
World boss
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Balaur] Vlad Sunallen    Jeu 13 Aoû - 20:56

Je valide le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Balaur] Vlad Sunallen    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Balaur] Vlad Sunallen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOC] Vlad et son histoire
» Capitaine-Vlad
» Soirée Dark Vlad
» Count Vlad von Carstein + multijoueur
» Vlad absent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clairvoyants :: Roleplay :: Registre des personnages :: Validés-
Sauter vers: